Une institution

D’une fondation à l’autre

En 1849, le choléra fait plus de 2 000 victimes en quelques mois à Marseille. Le Père Vitagliano décide alors de créer, avec l’aide d’une religieuse, sœur Marie-Elisabeth Reinaud, « L’Œuvre des Orphelins », afin d’accueillir les enfants de la rue que l’épidémie a privé de famille. Tout d’abord dans une maison louée par l’œuvre, puis dans la maison actuelle dont la construction débuta en 1854, les enfants accueillis apprennent le métier de cordonnier, de menuisier, de tailleur et de cartonnier dans le cadre d’ateliers créés sur place.

L’œuvre continue de prospérer avec la Communauté des Sœurs Oblates de Marie Immaculée. Les 200 enfants accueillis reçoivent éducation, formation professionnelle, nourriture et affection de ces « mères » qui leur ont consacré leurs vies.
Cependant, le manque de vocations et l’âge grandissant des religieuses mettent en difficulté la gestion de l’internat. Apprentis d’Auteuil est alors sollicité pour reprendre, en 1996, et poursuivre, dans le même esprit d’accueil que le Père fondateur Vitagliano.

Quatre « mères » religieuses vivent toujours sur le site. Soutenues par une communauté de sœurs franciscaines de la Présentation de Marie, originaire de Coimbatore en Inde, elles incarnent la réalité du lien qui unit Fondation Vitagliano et Fondation Apprentis d’Auteuil.

 

Installé au coeur du quartier La Blancarde à Marseille, l’ensemble scolaire permet aujourd’hui l’accueil de 110 élèves dont 90 peuvent être internes.